Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !
Partager :

Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !

Moins populaire que celle de septembre, la rentrée littéraire d’hiver réserve pourtant de jolies surprises avec pas moins de 517 romans à paraître en janvier et février. Et comme à son habitude, Makawa vous propose une sélection sur mesure… A vos marques pages !

Le retour de la famille loufoque de Daniel Pennac. 

« Ils m’ont menti » de Daniel Pennac aux éditions Gallimard.

Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !Après 20 ans d’absence, Daniel Pennac revient avec « Le cas Malaussène ». On retrouve les personnages fétiches de l’auteur de la fée carabine. Tout est là dans ce nouveau roman. Le côté foutraque et attachant de Pennac, son rythme, ses loufoqueries. Cette fois, Benjamin Mallaussène, réfugié dans le Vercors, est mêlé malgré lui à une affaire d’enlèvement et de rançon. Extrait : «Ma plus jeune sœur Verdun est née toute hurlante dans La Fée Carabine, mon neveu C’Est Un Ange est né orphelin dans La petite marchande de prose, mon fils Monsieur Malaussène est né de deux mères dans le roman qui porte son nom, ma nièce Maracuja est née de deux pères dans Aux fruits de la passion. Les voici adultes dans un monde on ne peut plus explosif, où ça mitraille à tout va, où l’on kidnappe l’affairiste Georges Lapietà, où Police et Justice marchent la main dans la main sans perdre une occasion de se faire des croche-pieds, où la Reine Zabo, éditrice avisée, règne sur un cheptel d’écrivains addicts à la vérité vraie quand tout le monde ment à tout le monde. Tout le monde sauf moi, bien sûr. Moi, pour ne pas changer, je morfle.»

 Pour les nostalgiques des années 70

« Celle qui fuit et celle qui reste : L’amie prodigieuse tome 3 », Elena Ferrante, aux éditions Gallimard.

Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !Après « L’amie prodigieuse » et « Le nouveau nom », Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d’histoire italienne et d’amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila. Pour Elena, comme pour l’Italie, une période de grands bouleversements s’ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s’annoncent, les mouvements féministes et protestataires s’organisent, et Elena, diplômée de l’Ecole normale de Pise et entourée d’universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d’amour et de haine, telles deux soeurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix. Celle qui fuit et celle qui reste n’a rien à envier à ses deux prédécesseurs. A la dimension historique et intime s’ajoute même un volet politique, puisque les dix années que couvre le roman sont cruciales pour l’Italie, un pays en transformation, en marche vers la modernité.

Pour Séniors voyageurs : une intrigue japonaise

« Le bureau des jardins et des étangs » de Didier Decoin aux éditions Stock.

Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !« Le bureau des jardins et des étangs » est un roman se situant au Japon autour de l’an Mille, signé Didier Decoin de l’académie Goncourt. Extrait : « Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes, passant de temple en maison de rendez-vous, affrontant les orages et les séismes, les attaques de brigands et les trahisons de ses compagnons de route, la cruauté des maquerelles et la fureur des kappa, monstres aquatiques qui jaillissent de l’eau pour dévorer les entrailles des voyageurs. Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé, et dont elle est certaine qu’il chemine à ses côtés, donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites, et de rendre tout son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Étangs ».

Pour séniors passionnés de science-fiction

« Un peu tard dans la saison », de Jérôme Leroy aux éditions La table ronde.

Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !C’est aux alentours de 2015 qu’un phénomène inexpliqué et encore tenu caché s’empare de la société et affole le pouvoir. On l’appelle, faute de mieux, l’Éclipse. Des milliers de personnes, du ministre à l’infirmière, de la mère de famille au grand patron, décident du jour au lendemain de tout abandonner, de lâcher prise, de laisser tomber, de disparaître. Guillaume Trimbert, la cinquantaine fatiguée, écrivain en bout de course, est-il lui aussi sans le savoir candidat à l’Éclipse alors que la France et l’Europe, entre terrorisme et révolte sociale, sombrent dans le chaos ? C’est ce que pense Agnès Delvaux, jeune capitaine des services secrets. Mais est-ce seulement pour cette raison qu’elle espionne ainsi Trimbert, jusqu’au cœur de son intimité, en désobéissant à ses propres chefs ?  Dix-sept ans plus tard, dans un recoin du Gers où règne une nouvelle civilisation, la Douceur, Agnès observe sa fille Ada et revient sur son histoire avec Trimbert qui a changé sa vie au moment où changeait le monde.

Pour Séniors romantiques !

« Danser au bord de l’abîme » de Grégoire Delacourt aux éditions Jean-Claude Lattès.

Séniors : Ne manquez pas la rentrée littéraire de janvier !

Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme… L’abîme au bord duquel va danser Emma, l’héroïne de son nouveau livre Danser au bord de l’abîme, c’est celui du désir, de l’attraction fatale que va éprouver cette épouse pourtant heureuse et mère comblée de trois enfants pour un inconnu qu’elle remarque à l’heure du déjeuner dans une brasserie du Vieux-Lille. Son destin est scellé, leurs vies vont basculer, elle ne le sait pas encore… Aussitôt, elle sait. Après « On ne voyait que le bonheur », Grégoire Delacourt explore dans ce roman virtuose la puissance du désir et la fragilité de nos existences.

Retrouvez notre sélection  des livres incontournables de la rentrée littéraire de septembre ici ! 

X

Recevez chaque mois des
infos sur tout ce qui concerne
cette période de transition entre
vie active et retraite active !