Le phénomène des « Boomerang kids » !
Partager :

Le phénomène des « Boomerang kids » !

Avant les parents s’inquiétaient du jour où leurs enfants allaient quitter définitivement la maison… Mais avec les nouveaux modes de vies, ils s’inquiètent désormais de leur possible retour ! Hausse du prix de l’immobilier, relations amoureuses moins stables, envolées du chômage… Les trentenaires et quarantenaires sont de plus en plus nombreux à retrouver le cocon familial ! Zoom sur ce que les sociologues appellent : le phénomène des « boomerang kids ».

Génération boomerang : un véritable phénomène !

Revenir au domicile des parents après l’avoir quitté de nombreuses années n’est plus une exception. On parle désormais de « génération boomerang », celle qui, quelques années après avoir pris son envol, revient s’installer dans le cocon familial… Les raisons ? Une perte d’emploi, une rupture sentimentale ou un salaire insuffisant pour permettre une réelle autonomie. Ainsi, près d’1,3 million de personnes de plus de 25 ans retournent vivre chez leurs parents. Près de la moitié d’entre eux ont plus de 35 ans mais leurs situations sont très contrastées : un sur cinq est au chômage, un sur trois occupe un emploi, et la majorité est en CDI.

Un retour pas toujours facile pour les enfants…

Ce n’est pas forcément une situation facile pour un adulte qui a déjà quitté la maison familiale d’y revenir quelques années plus tard. Il la perçoit même comme un échec la plupart du temps. Bon nombre de parents le considèrent comme un enfant et non un adulte, même si cet enfant est lui-même parent à son tour. Les parents reprennent donc leur autorité, ainsi que leur responsabilité comme s’il s’agissait d’un adolescent. Comme en témoigne Sandrine, qui est retournée vivre chez ses parents à 34 ans après un échec amoureux : «  Je vivais à Paris avec mon copain depuis 6 ans mais notre histoire d’amour arrivait à son terme, on ne s’entendait plus. Mes parents vivent en banlieue alors que les siens sont à Lyon, j’ai donc décidé de lui laisser l’appartement. Je n’ai pas les moyens de retrouver rapidement un logement avec mon petit salaire et toutes les conditions exigées par les propriétaires. Ça fait donc 4 mois que je vis au quotidien avec mon père et ma mère, et même si je les aime, je ne vais pas supporter cette situation très longtemps. Ils m’attendent pour diner, me demande avec qui je sors et me donne des conseils… J’ai l’impression d’être une gamine. Je les comprends et n’entre pas dans le conflit comme à l’adolescence, mais je n’ai qu’une envie : retrouver mon indépendance ! ».

Une réorganisation pour les parents…

Ce nouveau phénomène des boomerang kids entrainent aussi des interrogations chez les parents qui perçoivent ce retour au domicile comme une régression. Mais ces derniers sont conscients des changements de la société et des difficultés auxquelles leurs enfants doivent désormais faire face : chômage, relations amoureuses moins stables, prix de l’immobilier en hausse… Dans la majorité des cas ils font preuve de compréhension et sont prêts à aider leurs enfants à hauteur de leur niveau de vie. Comme en témoigne Françoise, qui a vu son fils âgé de 38 ans revenir à son domicile : « Damien a connu une période difficile avec la perte de son emploi et un divorce concomitant, c’est moi qui lui ai proposé de venir vivre dans mon appartement. Il a un enfant, Jules, mon petit fils qui a 4 ans, qu’il reçoit le weekend. Il a fallu tout réorganiser chez moi pour que cette cohabitation se passe au mieux. J’accepte de gérer le quotidien avec mes finances, le temps qu’il retrouve une certaine autonomie. Je ne suis pas la seule à qui ça arrive, j’ai plein de cas similaires autour de moi. Les temps ont changé et je ne me vois pas reprocher à mon enfant une situation qu’il ne désire pas non plus. Avec un peu de patience et de temps, tout va rentrer dans l’ordre ! ».

Le phénomène des « Boomerang kids » est illustré avec humour dans le film « Retour chez ma mère » avec Josiane Balasko et Alexandra Lamy.

X

Recevez chaque mois des
infos sur tout ce qui concerne
cette période de transition entre
vie active et retraite active !