Interview Frédérique Marié : la voix de France Info Séniors
Partager :

Interview Frédérique Marié : la voix de France Info Séniors

Chaque dimanche elle apporte de bonnes ondes à la radio… Avec son émission, « France Info Séniors » Frédérique Marié propose une série de portraits et d’expériences de seniors qui prennent des initiatives pour vivre une seconde vie. Ils prouvent que passer 60 ans l’histoire continue autrement : actifs, solidaires, intergénérationnels, libres et en forme ! La journaliste se confie à Makawa sans langue de bois. Interview.

C’est vous qui avez-eu l’idée de consacrer une émission aux séniors sur l’antenne de France Info ?

Oui. Ça fait 8 ans que j’ai proposé cette chronique, et ça n’a pas été facile ni bien reçu au début car les séniors ne sont pas une priorité. Et puis il faut savoir qu’ici les directeurs sont des hommes, et ces derniers ont un problème avec le vieillissement… comme beaucoup de monde en fait ! Parler des vieux ça ne plait pas car personne n’aime se voir vieillir, tout simplement.

Il a donc fallu vous imposer… Pourquoi cette chronique vous tenait à cœur ?

Les séniors sont au cœur de l’actualité puisque la population vieillit de plus en plus… Et ce n’est pas un problème car ils sont très importants à plusieurs niveaux, notamment intellectuel et économique. Maintenant on vieillit bien, on le vit de mieux en mieux et de plus en plus vieux. Donc je me suis dit : « c’est important, pourquoi ne pas en parler et s’en préoccuper ».

Vous avez une approche très humaine dans les sujets que vous traitez…

Oui. J’ai toujours aimé parler des plus vieux que moi. C’est toujours bien car c’est source d’histoires, on a toujours besoin de savoir comment c’était avant. C’est notre « terreau» puisque c’est comme ça qu’on a été formé. Nous avons tous besoin de cette filiation… Et je suis assez fière de dire qu’on est les seuls à proposer cet éditorial à la radio ou la télévision. Il y a quelques émissions mais ça reste sporadique, sur des sujets comme les maisons de retraite ou la place des personnes âgées dans la société. Ça peut être bien traité mais c’est hélas souvent anxiogène et surtout peu représentatif de la majorité des séniors… Bref l’angoisse !

En fait, vous traitez de sujets plus positifs et de la transmission entre génération…

Tout à fait ! Par exemple, la dernière émission traitait de la silver économie… Beaucoup de jeunes se lancent dans des start-up parce qu’ils ont eu des expériences avec leurs grand-mères, grand pères ou autres référents plus âgés, ça part toujours de là ! Ce qui est important c’est la transmission des savoirs, de l’expérience et de l’expertise des séniors vers les jeunes… c’est l’avenir pour moi. Après je me permets aussi de parler de plein d’autres sujets quitte à me faire censurer comme la sexualité par exemple. Et ce qui est drôle c’est que les gens sont en demande !

Que pensez-vous du mot « sénior » ? 

C’est large … Ce mot couvre cinq générations : ça peut être quelqu’un qui a en moyenne 45 ans et jusqu’à 100 ans et plus, ça fait du monde et c’est compliqué à traiter ! A partir du moment où l’on est dans cette « case » on peut être mis au rebut. En entreprise par exemple, à partir de 50 ans hop c’est terminé, on est considéré comme un salarié « sénior » et ça peut être assez traumatisant. Toute la société française est problématique…

On vous sent concernée !?

Bien entendu. A partir de 50 ans on a l’impression qu’on passe un cap : on vous envoie des papiers pour passer une coloscopie, des publicités obsèques ciblées … Je le savais, je m’y étais préparée mais j’avoue que c’est plombant, j’ai eu un choc, c’est la chape de plomb qui tombe.

Alors, donnez-nous votre propre définition des séniors …. 

Ce mot vient du latin et veut dire « plus âgé que »… Mais bon quand vous naissez, vous êtes plus âgé que celui qui est né quelques minutes après vous. Moi je définis le sénior comme quelqu’un de serein, réfléchi, avec de l’expérience… bref quelqu’un dont on a besoin ! Notre société actuelle nous donne l’image de ne pas avoir besoin d’eux, et d’être dans un jeunisme à tout prix, c’est effrayant.

Voyez-vous une différence entre sénior homme et sénior femme ?

Oui bien évidemment ! Déjà il y a plus de femmes que d’hommes séniors car elles vivent plus longtemps, même si ça s’estompe un peu depuis quelques années. La femme de 60 ans est plus libre que celle de 80 ans : c’est elle qui demande le divorce à la retraite, qui part plus facilement que les hommes, et pas forcément pour se remettre en couple d’ailleurs. Elle va sur des sites de rencontres, et pas seulement pour des relations amoureuses, mais aussi pour du sexe. Il faut savoir que la solitude est aussi grande chez les jeunes adultes que chez les personnes plus âgées. La femme vieillissante dans notre société actuelle c’est un peu une vieille peau, en tout cas c’est l’image qu’on lui renvoie.

Vous ne trouvez pas que les mentalités ont tout de même évolué ?  

Pas encore complètement ! Je trouve qu’il y a beaucoup de choses, d’initiatives qui se créent mais elles ne sont pas assez visibles. C’est comme si on ignorait cette population, les pouvoirs publics sont dans le déni total. On n’arrête pas de parler du chômage des jeunes, mais on ne parle jamais de celui des vieux.

Vous venez de dire le mot « Vieux »…

Et alors ? On dirait que c’est un gros mot ! Ce n’est pas péjoratif du tout. A un moment il faut appeler « un chat un chat ». On trouve plein d’autres noms : « personnes âgées », « grand âge »… Oui on est vieux et alors ? C’est la même problématique lorsqu’on est jeune… on est jeune jusqu’à quand ? Bref il faut assumer : N’ayons pas peur de dire le mot « vieux » !

Pour finir, on peut dire qu’être sénior ou vieux, c’est que du bonheur !

Exactement. C’est par cette « nouvelle » génération de séniors que les choses vont bouger ! Ils possèdent une vraie expertise du marché du travail, de la vie de couple, sentimentale, familiale… Ils ont plusieurs vies en une ! Ce sont de gros consommateurs, ils adorent internet avec des fous furieux qui passent plus de 70 heures par semaine en ligne… Bref, c’est une génération heureuse. Il y a d’ailleurs des études qui montrent qu’on est le plus heureux dans sa vie après 55 ans !

Informations:

France Info Séniors : Tous les dimanches à 5h50, 8h27, 12h25, 22h55 et 00h25.

Envie de faire du bénévolat avec Makawa ? Toutes nos offres de missions ici

X

Recevez chaque mois des
infos sur tout ce qui concerne
cette période de transition entre
vie active et retraite active !