Bien choisir son logement quand on est séniors !
Partager :

Bien choisir son logement quand on est séniors !

A chaque étape de la vie, les critères de choix d’un logement évoluent. Pour concilier confort et mobilité, les séniors passent soit par un déménagement pour trouver un logement mieux adapté aux besoins qui changent, soit par l’aménagement de leur bien actuel. Rencontré sur le salon des séniors, Fabrice Abraham, Directeur Général de Guy Hoquet l’Immobilier, revient sur des conseils pour bien acheter ou louer quand on est sénior !

Avec le rallongement de l’espérance de vie, les séniors occupent une place de plus en plus importante sur le marché de l’immobilier.

« Les séniors d’aujourd’hui souhaitent prolonger leur vie « d’actifs » et ainsi maintenir une vie sociale riche, observe Fabrice Abraham. Une fois à la retraite, les séniors continuent de revendre leur bien familial mais cette fois pour acquérir un logement plus petit en centre-ville, près des commerces, commodités et lieux de sortie. Une situation qui positionne les séniors sur le même marché immobilier que les jeunes actifs

Sénior : adapter son bien pour plus de confort et de sécurité 

Propriétaires ou locataires séniors doivent se projeter pour le futur dans le choix de leur bien immobilier, et anticiper sur des questions qui seront essentielles pour leur confort, à savoir, privilégier les biens avec :

  • Une entrée spacieuse, pour faciliter les déplacements notamment avec les courses
  • Un immeuble avec ascenseur ou en étage bas
  • Un immeuble de préférence neuf ou récent, pour éviter trop d’entretien pour la copropriété
  • Une pièce à vivre où l’on se sent bien : on pourra y passer plus de temps qu’un actif. Penser que la lumière et l’espace extérieurs sont des plus, et qu’une pièce de grande taille permettra de la diviser en espace différents (repas, détente)
  • Pour la salle de bain, la douche à l’italienne se révèle l’option la plus sécurisante
  • Cuisine : faire attention à la bonne accessibilité des placards

Des aides pour adapter son bien

Afin d’aider les séniors qui le nécessitent à adapter leur logement à leurs besoins, un crédit d’impôt de 25% du montant des travaux entrepris, dans la limite d’un plafond de 5 000€ pour une personne célibataire, veuve ou divorcé et 10 000 pour un couple marié ou pacsé, existe. Son application a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2017. Ce dispositif concerne les équipements sanitaires et les équipements de sécurité et d’accessibilité qui doivent être obligatoirement installés par un professionnel. A noter que ce crédit d’impôt ne s’applique qu’au montant dédié au matériel et non à la main d’œuvre. Un montant plafonné à 8 000€ pour une personne seule et à 16 000€ pour un couple.

L’agence nationale de l’habitat (l’Anah) peut également subventionner une partie du coût des travaux. L’Anah peut prendre en charge jusqu’à 50% des travaux dans une limite de 10 000€ et les aides sont accordées selon les conditions de revenus.

Envie de faire du bénévolat ? Découvrez nos offres de missions bénévoles ici

X

Recevez chaque mois des
infos sur tout ce qui concerne
cette période de transition entre
vie active et retraite active !